American Way of Life MAIS POURQUOI ?

Pourquoi les hamburgers sont-ils aussi populaires aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, le mois de mai a été prononcé mois national du hamburger. C’est donc le moment de s’interroger sur les raisons qui ont fait le succès de ce plat à la fois simple et délicieux. D’après un article d’Alan Richman dans GQ, pour lequel l’auteur a traversé les Etats-Unis afin de nous donner son top 20 des meilleurs burgers, « le hamburger est tout ce qui fait la grandeur des Etats-Unis ». Un plat simple, accessible à tous, consistant et sympathique. Si Alan Richman considère (à tort) qu’ « aucun hamburger avec du ketchup ne peut être vraiment bon », il rend hommage au rôle méconnu mais considérable de l’oignon : « j’éprouve un respect nouveau pour lui ». Considérations culinaires à part, pourquoi le hamburger connaît-il un tel succès aux Etats-Unis ?

Déjà, parce qu’il est né là-bas. Le nom est trompeur, puisqu’il tire son origine de la ville allemande de Hambourg. Au XVIIIe siècle, les plus grands ports d’Europe étaient situés en Allemagne. Les marins allemands ont importé aux Etats-Unis le « Hamburg Steak », le steak de Hambourg, et pour les attirer, les échoppes près du port de New York se mirent à proposer ce plat. Mais il ne s’agissait que d’une manière de cuisiner la viande (hachée avec des épices).

Certains disent que le premier hamburger a été servi en 1834 au restaurant Delmonico’s à New York. Le restaurant en veut pour preuve le fac similé d’un menu de l’époque, mais des chercheurs ont prouvé que c’était impossible : l’imprimeur indiqué sur le menu n’existait pas encore à cette date.

Ce n’est pas la seule version de l’origine de ce plat. Les Historiens du Hamburger alternent entre plusieurs récits : Fletcher Davis, d’Athens (Texas), en aurait vendu dans son café dans les années 1880, avant de populariser l’invention à la foire de St Louis (Missouri) en 1904. Charlie Nagreen, quant à lui, a inventé le hamburger à Seymour (Wisconsin) en 1885 afin de permettre aux clients de la foire Seymour de manger en marchant. Le café Louis’ Lunch, à New-Haven (Connecticut), servirait le hamburger américain d’origine depuis 1885 également.

Un burger de Five Guys à NYC

La question se pose, et peut-être aurait-on dû la poser d’entrée, de la définition du hamburger : est-ce que n’importe quel bout de viande entre deux tranches de pain fait l’affaire ? Ou est-ce que seul les petits pains ronds (buns) font le vrai hamburger ? Après tout, comme le rappelle Alan Richman dans GQ, le hamburger sans le pain n’est plus qu’un steak haché. D’après Oscar Weber Bilby, les petits pains ronds sont indispensables, ce qui ferait de lui le créateur du vrai hamburger à Tulsa, Oklahoma, lors d’un barbecue avec ses amis en 1891. Là où ses prédécesseurs avaient utilisé du pain normal, il avait eu recours à des petits pains ronds faits maison par son épouse. Tulsa, Oklahoma, patrie du hamburger : si elle avait su cela, est-ce que Monica aurait tant hésité à y déménager avec Chandler ?

Toujours est-il que tous les états cités ci-dessous tirent une grande fierté d’être à l’origine du hamburger. En 1995, Frank Keating, gouverneur d’Oklahoma, a ainsi fait la proclamation que Tulsa était la ville natale du vrai hamburger. Il exprima l’opinion selon laquelle le seul fait de mettre un steak de bœuf entre deux tranches de pain générique n’était en comparaison qu’un accomplissement mineur. Cela n’empêcha la législature du Texas d’introduire un projet de loi à l’échelle de l’état, en 2006, pour déclarer que la ville d’Athens (Texas) était la ville où le hamburger était né. En 2007, la législature du Wisconsin en fit de même.

Toujours est-il que le hamburger est né aux Etats-Unis, dans la fin des années 1880. Deuxième élément qui a contribué à le populariser : la production en masse. En 1916, Walter Anderson, qui travaillait à ce qui allait devenir la chaîne White Castle (rendue célèbre par le film Harold et Kumar vont à White Castle, dans lequel l’objectif des personnages principaux tout au long du film est de manger ces burgers), mit au point une manière de saisir la viande sur une plaque extrêmement chaude afin qu’elle reste juteuse à l’intérieur qui contribua au succès de cette chaîne dans les années 1920 et 1930. Son développement contribua à populariser et à répandre le hamburger : White Castle fut l’équivalent culinaire de la Ford T. Le site The American Interest cite une brochure de 1932 de White Castle, qui confirme que la production en masse connaissait son âge d’or :

« Quand vous êtes assis dans un White Castle, gardez à l’esprit que vous êtes une personne parmi plusieurs milliers ; vous êtes assis sur le même tabouret ; on vous sert sur le même comptoir ; le café que vous buvez est fait d’après une même recette ; le hamburger que vous mangez est cuit sur un feu allumé à la même intensité ; les verres dans lesquels vous buvez sont identiques aux milliers de verres que des milliers de gens utilisent au même moment. Votre nourriture est protégée par les mêmes standards de propreté ».

Un peu plus tard, les frères McDonald eurent l’idée brillante de combiner l’amour des Américains pour les hamburgers et l’amour qu’ils portaient à l’automobile : ils ouvrirent ainsi un drive-in à San Bernardino (Californie) en 1940, où les clients pouvaient entrer manger s’ils le voulaient, ou repartir en voiture avec leur nourriture si tel était leur souhait. Cette chaîne continua à se développer même après avoir été revendue par ses deux créateurs en 1961, pour connaître le succès qu’on connaît.

Aujourd’hui, les burgers se sont imposés dans la culture américaine. Le premier personnage fictionnel à témoigner de sa passion pour ce plat est sûrement Wimpy : dans Popeye, c’est un grand amateur de hamburger, qui n’a jamais toutefois l’argent pour se les payer. Ajoutons enfin que les hamburgers ont l’avantage d’être bons marchés (même si on en trouve à tous les prix) et accessibles à tous. Dans l’histoire du développement du hamburger, la tradition du barbecue (dans les maisons en banlieue avec jardin) a fait le reste.

[box]En savoir plus :

 http://www.gq.com/food-travel/alan-richman/200602/hamburger-death-eat#ixzz1uGsaRXoV

http://whatscookingamerica.net/History/HamburgerHistory.htm

http://www.the-american-interest.com/article.cfm?piece=521

[/box]

2 comments on “Pourquoi les hamburgers sont-ils aussi populaires aux Etats-Unis ?

  1. Pierre-Louis Rolle

    Le Burger en photo à la Une est le Nero Burger de http://www.nerodavolanyc.com/ à NYC 😉

  2. Fanny Malègue

    Nice! Par contre les plus grands ports d’Europe du XVIIIème ne sont certainement pas Allemand. Plutôt Londres, Liverpool, Lorient, Bordeaux, Entkuizen et Rotterdam 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.