Pour son premier long-métrage Where is Rocky II ?, l’artiste français Pierre Bismuth, récipiendaire d’un Oscar en 2005 pour la co-écriture du scénario d’Eternal Sunshine of the Spotless Mind avec Michel Gondry et Charlie Kaufman, se lance dans la quête d’une mystérieuse œuvre d’art réalisée en 1976 par l’Américain Ed Ruscha, une des figures du pop art, aujourd’hui âgé de 77 ans.

Il faut retrouver « Rocky II », car c’est son nom, une pierre en fibre de glace cachée quelque part dans le désert de Mojave en Californie (environ 6500 km2 de superficie). Bien entendu, Ed Rucha refuse de dévoiler son emplacement.

Pierre Bismuth a découvert l’existence de cette œuvre dans un vieux reportage de la BBC en 1979, et s’est rapidement aperçu que personne dans le milieu artistique ne connaissait cet objet. Where is Rocky II ? est produit par le français Grégoire Gensollen, vice président chez FilmNation à New York, via sa société The Ink Connection. Il décrit le projet comme un « film d’action-thriller sur l’art ».

Le futur long-métrage sera composé d’un montage de plusieurs séquences, mêlant à la fois film documentaire et « fausse fiction ». On suivra l’enquête d’un détective de Los Angeles, Michael Scott, ancien shérif et novice en matière artistique, qui se lance sur la trace de cet hypothétique caillou. Son parcours, tourné en octobre dernier, permettra d’approcher les coulisses du milieu de l’art contemporain, par des entretiens avec Philippe Vergne, directeur du Museum of Contemporary Art (MOCA) de Los Angeles, le philanthrope Eli Broad, fondateur du Broad Museum, Michael Govan, directeur du Los Angeles County Museum of Art (LACMA), Connie Butler, directrice du Hammer Museum.

Tête flottante de Pierre Bismuth

En parallèle, la production européenne a recruté un duo de scénaristes hollywoodiens, D.V. DeVincentis (auteur de l’adaptation High Fidelity, et du prochain film avec Johnny Depp The Night Stalker)  et Anthony Peckham (Invictus, Sherlock Holmes). Ils ont été filmés au travail, à quatre mains sur une fiction, avec comme idée de départ « un détective à la recherche de cette pièce d’art perdue. »

Pour mettre en scène ce scénario, Grégoire Gensollen vient de lancer une campagne de financement participatif (crowdfunding) sur la plateforme Indiegogo. Il espère lever 150 000 dollars d’ici le 20 février. Ce budget permettra d’engager des acteurs professionnels et de finir le tournage et le montage du film.

Selon le principe hitchcockien, l’objet de leur obsession sera plus un prétexte, un support pour la fiction (MacGuffin). Malgré son prisme absurde et arty, le film entend aussi toucher les spectateurs a priori hermétiques à l’art contemporain. Selon le réalisateur, Where is Rocky II ? « ne porte pas seulement sur l’œuvre d’Ed Ruscha et sa recherche dans le désert. C’est un film qui traite de la projection de notre imaginaire et comment une œuvre d’art peut devenir un objet de fantasme parfait. »

Page de la campagne Indiegogo : https://www.indiegogo.com/projects/where-is-rocky-ii

Vincent Dozol

Posted by Vincent Dozol

Journaliste, correspondant pour la presse française à New York. vincent.dozol@bullypulpit.fr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.