Les liens du lundi #5

Dans cette sélection de Columbus Day, on s’intéresse à la fracture républicaine au Congrès suite au départ prochain du président de la chambre, John Boehner. Il est aussi question du profil type des soutiens financiers des candidats aux primaires, du double discours de Richard Nixon et de la Million Man March à Washington D.C. le weekend dernier.

Crise à la Chambre des représentants

Suite à l’annonce surprise de la démission du speaker (président de la Chambre des représentants) John Boehner, le parti républicain continue de se déchirer. Le dauphin désigné, Kevin McCarthy, actuel chef de la majorité républicaine, devait être élu président de la Chambre. Il a jeté l’éponge jeudi dernier, appelant de ses voeux des « visages nouveaux ». L’annonce de McCarthy a choqué tous les cercles de Washington D.C. Tous les regards se tournent maintenant vers Paul Ryan, ancien candidat à la vice-présidence sur le ticket de Mitt Romney. Il a de nouveau déclaré ne pas être intéressé par ce qui considéré comme « le pire job de Washington ».  Dans la New York Review of Books, Elizabeth Drew revient sur les facteurs qui ont pu pousser McCarthy à ne pas se présenter et sur l’influence grandissante du Freedom Caucus, qui a supplanté le Tea Party, apparemment capable de mettre son veto sur les candidats au leadership républicain. « Congress : Reign of the Implacables » : http://www.nybooks.com/blogs/nyrblog/2015/oct/09/congress-reign-implacables/?utm_medium=email&utm_campaign=NYR+Humboldt+Verdi+House+Republicans+Russia+and+Syria&utm_content=NYR+Humboldt+Verdi+House+Republicans+Russia+and+Syria+CID_f7b3331c238840318a1320be42f28e85&utm_source=Newsletter&utm_term=Congress%20Reign%20of%20the%20Implacables

Les 158 familles primo-donatrices

Le premier cycle de dons pour les primaires présidentielles a mobilisé majoritairement 158 familles américaines. Elles ont financé à elles-seules la moitié des 176 millions de dollars levés par les différents candidats, comme le montre une enquête du New York Times publiée ce week-end. Les donateurs sont principalement des hommes riches, de droite, blancs, et âgés : http://www.nytimes.com/interactive/2015/10/11/us/politics/2016-presidential-election-super-pac-donors.html?ref=politics&_r=0

Tricky Dick

A l’occasion de la sortie du nouveau livre de Bob Woodward, le célèbre journaliste à l’origine, avec son collègue Carl Bernstein, des révélations du Watergate, le Washington Post publie un article à partir d’archives de l’administration Nixon. Le président était tout à fait conscient de inefficacité de la campagne de bombardements de l’Asie du Sud-Est pendant la guerre du Vietnam, qui a engendré « zéro » résultat, selon une note confidentielle envoyée à Henry Kissinger. Pendant la campagne de 1972, il affirmait pourtant publiquement le contraire, se montrant très satisfait de ces bombardements. Le dernier livre de Woodward, The Last President’s Men, a été écrit à partir des archives conservées personnellement par Alexander P. Butterfield, ancien directeur de cabinet adjoint pendant l’administration Nixon. Le livre offre un portrait complexe de l’ancien président : une énigme pour ses proches collaborateurs, un grand paranoïaque qui conservait une liste de ses ennemis, une liste de ses opposants et une « freeze list », les personnes « à geler » car non dignes de confiance : https://www.washingtonpost.com/news/post-politics/wp/2015/10/11/secret-archive-offers-fresh-insight-into-nixon-presidency/

Washington D.C. marche à nouveau

Pour le vingtième anniversaire de la Million Man March, des centaines de milliers de personnes ont défilé sur le National Mall de Washington le 10 octobre. La première marche avait réuni 800 000  personnes, celle de samedi a mobilisé un peu moins de monde. Les marcheurs ont demandé une justice impartiale après la mort de plusieurs personnes noires tuées par la police ces derniers mois : https://www.washingtonpost.com/politics/20-years-after-the-million-man-march-a-fresh-call-for-justice-on-the-mall/2015/10/10/b3d8ffca-6f66-11e5-b31c-d80d62b53e28_story.html (via The Washington Post)

Vidéo de la semaine

Les troubles psychiatriques reviennent comme une rengaine après chaque fusillade de masse en Amérique, un moyen pratique pour les politiciens et les médias de ne pas aborder la question du contrôle des armes. Dans son programme satyrique Last Week Tonight, John Oliver explique l’absence de prise en charge des maladies mentales aux Etats-Unis et, au-delà des caricatures, regrette l’impossibilité d’un débat sur cet enjeu de santé publique.

Les liens du lundi #4

Dans cette nouvelle édition, il est question de gros sous, d’incompétence comme avantage politique et de crevettes.

Bernie $anders

Le sénateur du Vermont, qui se bat contre le pouvoir des Super PACS, a levé 26 millions de dollars ces trois derniers mois, auprès de petits donateurs. Hillary Clinton, qui enchaînent les soirées de levées de fonds, joue dans la même catégorie, avec 28 millions de dollars encaissés pour sa campagne sur la même période. Les dons pour le candidat socialiste sont principalement faits en ligne et s’élèvent en moyenne à $ 30.  Selon une enquête récente de Bloomberg, 78 % des sondés se prononcent contre l’arrêt Citizens United de la Cour suprême, qui avait fait sauter les limites de financements électoraux de donateurs anonymes : http://www.nytimes.com/2015/10/04/opinion/sunday/senator-bernie-sanderss-impressively-modest-donors.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur (The New York Times)

Aucune expérience politique ? Devenez favori des républicains

Peter Wehner, ancien des administrations Reagan, Bush 1 et Bush Jr., se lamente dans une tribune du New York Times de l’état de la campagne des primaires à droite, avec trois favoris dans les sondages (Trump, Fiorina et Carson) sans aucune expérience politique à leur actif. La base électorale républicaine se sent trahie et abandonnée par le leadership républicain à Washington et préfère choisir un bleu populiste pour qu’il devienne leur champion : http://www.nytimes.com/2015/10/04/opinion/sunday/peter-wehner-seeking-president-no-experience-necessary.html?rref=collection%2Fcolumn%2Fpeter-wehner&action=click&contentCollection=opinion&region=stream&module=stream_unit&version=latest&contentPlacement=1&pgtype=collection&_r=1&smid=fb-nytupshot&smtyp=cur

Avant Trump, il y a eu Ross Perot et Wendell Wilkie : http://www.bullypulpit.fr/donald-trump-produit-de-saison/

La marque Trump

Mark Leibovich, correspondent pour le New York Times magazine, a collé à la casquette de Trump ces dernières semaines. Dans un long portrait, le journaliste revient sur les défis que posent le Donald pour sa profession, s’interroge sur l’impact de cette candidature pour le système démocratique américain. Grâce à un cocktail de crevettes, on apprend aussi que Trump a un côté Howard Hughes : il est obsédé par les germes. « Donald Trump Is Not Going Anywhere » : http://www.nytimes.com/2015/10/04/magazine/donald-trump-is-not-going-anywhere.html

Vidéo de la semaine

On se souvient du duo Tina Fey / Sarah Palin, la première imitant à merveille la seconde. Pour le début de sa nouvelle saison, le Saturday Night Live recevait une ancienne sénatrice de New York, face à la comédienne Kate McKinnon  :

Les liens du lundi #3

Selon Mark Twain, « toute école, toute université, a deux grandes fonctions : conférer, et cacher, des connaissances précieuses. » Notre sélection du jour s’intéresse à l’organisation et au fonctionnement de l’éducation supérieure, à Rick ‘Oops’ Perry, au gel judiciaire post 11-Septembre, et à Hollywood à la fin de l’été.

American University, Inc.

Le New York Times magazine consacre son numéro spécial éducation à un état des lieux de l’université américaine. Pour de nombreux foyers américains qui ne bénéficient pas d’aides publiques, impossible d’accéder à l’éducation supérieure. Le niveau exorbitant des frais d’inscription est longuement débattu. Ils sont un facteur important du processus de sélection et de l’attractivité des universités. L’inscription dans une faculté privée est aujourd’hui trois fois plus chère en moyenne par rapport à 1974 : il faut compter environ $ 31 000 par an, contre $ 9 000 pour les universités publiques. Le budget moyen des livres scolaires s’élève à $ 1200 par an. Barack Obama souhaite rendre les community colleges accessibles à tous les Américains. Ces établissements non sélectifs sont aujourd’hui en grandes difficultés financières  :

http://www.nytimes.com/2015/09/13/magazine/is-college-tuition-too-high.html?rref=collection%2Fsectioncollection%2Fmagazine&action=click&contentCollection=magazine&region=stream&module=stream_unit&version=latest&contentPlacement=6&pgtype=sectionfront

Frederik Deboer, docteur en lettres à Purdue University (Indiana), dénonce le corporatisme de l’université américaine, qui fonctionne de plus en plus comme une entreprise, ou comme un « Etat dirigé par un parti unique ». Il souligne l’érosion de la liberté politique et l’emprise grandissante du politiquement correcte. « Nos campus deviennent simultanément trop sûrs et trop dangereux. Chaque espace académique sécurisé est contrebalancé par un espace dangereux, et attractif socialement, qui échappe aux militants. Nos étudiants sortent de classes qui ont été désinfectées à un point ridicule, et ils passent leurs soirées dans des maisons de fraternités et dans des dortoirs qui sont dans un état perpétuel de fugue alcoolisée. (Et ne soyons pas naïfs pour douter que les universités cultivent leur réputations d’havres festifs, car cette réputation est essentielle pour attirer de nouveaux étudiants) », écrit-il :

http://www.nytimes.com/2015/09/13/magazine/why-we-should-fear-university-inc.html?rref=collection%2Fsectioncollection%2Fmagazine

Le politologue de Harvard Stanley Hoffman, l’un des plus grands spécialistes des rapports entre la France et les Etats-Unis, est décédé ce weekend :

http://www.nytimes.com/2015/09/14/books/stanley-hoffmann-who-brought-passion-to-foreign-policy-analysis-dies-at-86.html

Perry(clite)

Ils ne sont plus que 16 candidats !  Rick Perry, ancien gouverneur du Texas, abandonne sa campagne pour les primaires républicaines. Perry, déjà mauvais candidat en 2012, célèbre pour sa mémoire infaillible, reste bloqué à moins de 1% des intentions de votes chez les républicains, risque de ne participer à aucun débat télévisé et ne peut plus payer les cadres de sa campagne :

http://www.washingtonpost.com/news/post-politics/wp/2015/09/11/rick-perry-suspends-presidential-bid/ via (The Washington Post)

Dans l’attente du jugement

Quatorze ans après le 11-Septembre, cinq accusés attendent toujours leur procès à la prison de Guantánamo Bay (Cuba). A la suite de difficultés légales (le FBI est soupçonné d’avoir tenté d’infiltrer l’équipe des avocats de la défense), personne n’est en mesure de dire quand ce procès aura lieu :

https://www.yahoo.com/politics/no-end-in-sight-for-911-suspects-trial-128785925756.html?utm_source=Sailthru&utm_medium=email&utm_campaign=Vox%20Sentences%209.11.15&utm_term=Vox%20Newsletter%20All ( via Yahoo Politics)

Le Monde s’intéresse à l’appropriation de cet événement par le monde de l’art :

http://abonnes.lemonde.fr/culture/article/2015/09/10/le-11-septembre-un-casse-tete-pour-les-createurs_4751513_3246.html

Rétro 

L’écrivain Edmund White s’interroge sur la nostalgie de la fin des seventies à New York. Pour lui, la distinction entre la culture élitiste et celle populaire était plus poreuse, l’une influençait l’autre, les auteurs, les peintres et les dramaturges souhaitaient encore devenir des « martyrs de l’art » :

http://www.nytimes.com/2015/09/10/t-magazine/1970s-new-york-history.html?_r=1

Hollywood, bilan de rentrée

Manohla Dargis et A. O. Scott, critiques cinéma du New York Times, débattent de l’état de santé de la production hollywoodienne. L’usine à rêves se porte globalement bien, merci pour elle. Les films de super-héros n’écrasent pas toute la concurrence, la fréquentation des salles est en hausse et la place des femmes s’améliorent trop lentement, sur l’écran et dans les studios de production. « Hooray for Hollywood ! (No, really.) » :

http://www.nytimes.com/2015/09/13/arts/hollywood-retooling-subjects-broaden-but-studio-films-remain-essential.html?ref=movies&_r=0

Vidéos de la semaine

« Make Mexico Great Again ! » : http://www.funnyordie.com/videos/273273369d/mexican-donald-trump-runs-for-president?_cc=__d___&_ccid=8da2w.nuo8bs

Donald par Donald, l’interview : https://www.youtube.com/watch?t=20&v=c2DgwPG7mAA

Les liens du lundi #2

Une édition spéciale Labor Day de notre revue de liens hebdomadaire, pour faire le point sur l’actualité américaine. On s’intéresse aujourd’hui à l’impasse de la doctrine républicaine en matière de politique étrangère, aux tentatives de réforme du NYPD et à la crise européenne des réfugiés vue depuis les Etats-Unis.

Arrêts maladie : 7 jours par an

Dans un discours hier à l’occasion de Labor Day, le président Obama a annoncé la signature prochaine d’un ordre exécutif qui obligera les entreprises en contrat avec les agences fédérales à garantir à leurs employés jusqu’à sept jours de congés maladie payés. Ces congés, même en cas de maternité, ne sont pour le moment pas obligatoires dans l’économie américaine.  300 000 personnes seraient concernées par cette nouvelle mesure : http://www.washingtonpost.com/news/post-politics/wp/2015/09/07/in-boston-speech-obama-to-unveil-executive-order-for-more-paid-sick-leave/

Résoudre l‘équation de l’invasion

Le magazine du New York Times, sous la plume de Robert Draper, se penche sur les difficultés des candidats aux primaires républicaines de trouver une ligne en politique étrangère, après les dégâts de la doctrine Bush. Ils doivent satisfaire une base électorale interventionniste, dominée par des faucons, sans promettre d’interventions militaires à l’étranger, très impopulaires :

http://www.nytimes.com/2015/09/06/magazine/between-iraq-and-a-hawk-base.html

L’Amérique, terre d’accueil

Deux tribunes parues dans le New York Times ce week-end appellent les Etats-Unis a prendre davantage leur part dans l’accueil des réfugiés fuyant les conflits syriens, libyens et africains. Seuls 1500 Syriens ont pour le moment été accueillis en Amérique, alors que cette guerre a engendré 11 millions de réfugiés.

Michael Ignatieff, professeur canadien à la Kennedy School de Harvard, soutient que la crise actuelle n’est pas qu’un problème européen : http://www.nytimes.com/2015/09/06/opinion/sunday/the-refugee-crisis-isnt-a-european-problem.html?_r=0

Nicholas Kristof, éditorialiste au New York Times, appelle les lecteurs à se reconnaître dans les images de ces populations en fuite : http://www.nytimes.com/2015/09/06/opinion/sunday/nicholas-kristof-refugees-who-could-be-us.html?rref=collection%2Fcolumn%2Fnicholas-kristof&action=click&contentCollection=opinion&region=stream&module=stream_unit&contentPlacement=1&pgtype=collection

Réformer la police new-yorkaise

Le taux de criminalité à New York a largement chuté ces dernières années. En 1988, la ville a connu 1896 homicides. En 2014, 328 meurtres ont eu lieu.  William ‘Bill’ Bratton, commissaire du NYPD, fait l’objet d’un portrait dans le New Yorker. Bratton a déjà servi comme chef de la police de la ville entre 1994 et 1996 pour le maire Rudolph Giulani. De 2002 à 2009, il dirigeait la police de Los Angeles. Partisan de la théorie de la vitre brisée (proposée par les sociologues James Q. Wilson et George L. Kelling) et des techniques de stop-and-frisk, le commissaire doit aujourd’hui faire face aux critiques des stratégies policières, jugées violentes et discriminatoires :

http://www.newyorker.com/magazine/2015/09/07/fixing-broken-windows

Vidéo de la semaine

Kim Davis, officier d’état civil pour le comté de Rowan, Kentucky (élue), a refusé de délivrer un permis de mariage à un couple homosexuel qui en faisait la demande, tout à fait légitime. La Cour suprême des Etats-Unis a en effet  reconnu en juin dernier le mariage entre personnes de même sexe comme un droit constitutionnel. Déclarant agir sous l’autorité de Dieu, elle ne s’en est pas moins retrouvée incarcérée après avoir refusé d’obtempérer après une injonction d’un juge fédéral…  Ce qui a amené plusieurs candidats républicains à l’investiture présidentielle à la présenter comme la nouvelle… Rosa Parks ! La réponse des militants en faveur des droits civiques est sans appel : « she IS the bus driver ! »

Les liens du lundi #1

Voici notre nouvelle revue de liens hebdomadaire, pour faire le point sur l’actualité américaine chaque lundi. Aujourd’hui, sélection plutôt historique compte tenu d’un week-end fort de deux tristes anniversaires : celui des 10 ans de l’ouragan Katrina qui a dévasté La Nouvelle-Orléans, ainsi que les 60 ans de l’assassinat d’Emmett Till.

Les 10 ans de l’ouragan Katrina

 Le New York Times propose un dossier riche en infographies, photographies, vidéos et témoignages, le tout dans une mise en page web bouleversante : http://nyti.ms/1PxZyRi

La Brookings Institution propose deux notes sur l’état de la concentration de la pauvreté post-Katrina : http://www.brookings.edu/blogs/the-avenue/posts/2015/08/26-post-katrina-new-orleans-liu ainsi que sur l’évolution de l’économie de la ville : http://www.brookings.edu/blogs/the-avenue/posts/2015/08/26-post-katrina-new-orleans-liu

Le New Yorker publie un article sur les habitants de La Nouvelle Orléans qui ont choisi de quitter la ville après Katrina, ou n’ont pas pu y revenir, en insistant sur les études des chercheurs en sciences sociales : http://www.newyorker.com/magazine/2015/08/24/starting-over-dept-of-social-studies-malcolm-gladwell

Emmett Till

Ce garçon de 14 ans originaire de Chicago visitait son grand-oncle dans le Mississippi durant l’été 1955. Accusé d’avoir sifflé et adressé la parole à la caissière d’une épicerie, il fut pourchassé, enlevé, roué de coups et abattu par deux hommes blancs, qui seront acquittés pour leur meurtre par un jury composé uniquement de blancs.

Rawstory revient sur le déroulé du tragique événement : https://www.rawstory.com/2015/08/60-years-ago-today-emmett-till-whistled-at-a-white-woman-and-he-was-executed-for-it-four-days-later/

Charles M. Blow, éditorialiste au New York Times, s’intéresse sur la dimension historique et l’actualité du lynchage du jeune Till : http://www.nytimes.com/2015/08/31/opinion/charles-m-blow-60-years-later-echoes-of-emmett-tills-killing.html?_r=0

Avant Caitlyn, Phillys

Un long portrait de Phyllis Randolph Frye, 67 ans, née Phillip, première juge transgenre à Houston : http://www.nytimes.com/2015/08/30/us/transgender-judge-phyllis-fryes-early-transformative-journey.html?ref=us&_r=0

Vidéo de la semaine

Enfin, pour finir sur une note plus légère, Donald Trump nous narre, voire nous chante, les relations sino-américaines :
http://www.huffingtonpost.com/entry/donald-trump-says-china_55e06f30e4b0aec9f352e904